à venir

Une carrière d’acteur au Japon, ca vous tente ?

Quand je suis arrivé au Japon en 2009, je devais, un peu comme tout le monde, trouver du travail et j’ai alors commencé à donner des cours de français (privés ou en remplacement dans des écoles). Puis, un jour, près du grand croisement de Shibuya, j’ai rencontré un agent japonais qui me proposait de travailler pour son agence et de devenir modèle. J’ai tout d’abord rigolé mais le gars était vraiment sérieux, en fait il recherchait spécialement des hommes de type européen pour des reconstitutions historiques . Je me suis donc lancé dans cette aventure .
A la base, pour ce rôle, je devais incarner un citoyen américain et juste marcher dans un parc mais le réalisateur avait d’autres plans pour moi : il est venu me voir pour me demander si je savais parler anglais et il m’a donné un texte à apprendre. Après un premier coup d’oeil, je lui ai gentiment fait remarquer que les phrases n’étaient pas correctes, du moins pas très naturelles et je lui soumis alors une autre version. Ca a provoqué alors une grosse panique sur le plateau de tournage, le réalisateur étant furieux qu’on lui ait refilé un mauvais texte . De plus, il fallait que la production soit contactée rapidement afin de valider ce que je venais d’écrire . Alors le réalisateur hurlait sur le plateau et tout le monde courait à droite à gauche, une vraie pagaille !  Même mon agent ne savait plus ou se mettre… Finalement, au bout d’une heure, nous avons reçu l’approbation de la direction et nous avons enfin pu commencer le tournage .

Travailler aux studios TOHO Publicité avec Ichiro Suzuki

La scène étant censée se passer à Washington, je fus filmé devant un écran vert géant, pour les effets spéciaux par la suite. J’interprétais le rôle d’un quidam américain ayant assisté à une parade militaire où avait défilé un régiment de soldats japonais ayant combattu pour les Etats-Unis. Durant cette scène, je devais croiser  un soldat japonais avec sa famille et le remercier pour ce qu’il avait fait, lui et ses camarades. Le premier “Julien, action!” de la journée a retenti et je me suis donc executé pour la première expérience d’acteur de ma vie.
En général, quand vous tournez une scène, il y a des écrans au sol ou sont diffusés la scène que vous venez de tourner pour vérifier le rendu : après la première prise, je vérifiais donc ma “performance” et… il fallait absolument recommencer, selon moi, la faute à mon accent français… Nous avons donc retourné la scene cinq ou six fois et j’ai forcé mon accent américain pour faire plus naturel.
Quelques mois plus tard, le film “Japanese Americans” a été diffusé a la télévision, une grosse production en trois parties de trois heures. Et au final… la prise avec mon accent franchouillard est celle qui est passée, avec des sous-titres japonais. Bon, au moins je me dis que mon anglais est peut-être plus compréhensible ainsi…

Passage télé Japanese Americans

Il y a une grande différence entre acteur et figurant . Pour avoir fait les deux, et le plus souvent la deuxième option, celle ci est bien moins stressante ! Sinon , je pourrais écrire une encyclopédie en quinze tomes sur les anedoctes que l’on peut vivre lors des tournages au Japon ! Suite à cette première expérience, j’ai enchainé des rôles d’anglais, d’italiens, de russes, de français dans plusieurs productions, reconstitutions historiques ou autres, ou bien dans des publicités où j’ai rencontré d’autres étrangers vivant aussi a Tokyo, liant ainsi des amitiés. Un tournage peut durer quinze minutes comme il peut s’éterniser et durer pas moins de vingt-quatre heures ( Ca ne m’est arrivé qu’une fois mais je peux vous garantir que lorsqu’on vous maquille à huit heures du matin pour commencer au final le tournage vingt heures après, oui là, vous pouvez trouver le temps un peu long…). Les salaires peuvent être très intéressants, surtout si vous faites des publicités avec des marques connues, régulièrement. Si vous êtes bon acteur et surtout si vous avez un physique beau ou du moins caractéristique, il vous sera peut être même possible d’envisager une carrière ( Plusieurs personnes que je connais ici a Tokyo l’ont fait et je vois leurs visages souvent à la télé ou bien sur des affiches dans le métro ).
469064_10151480405715635_1028580592_o 469064_10151480405705635_1768965335_o

J’ai eu la chance de travailler dans les studios de la TOHO, avec une super statue de Godzilla, et j’ai souvent tourné pour des publicités, des dramas, des films pour des chaînes comme NHK, TBS, Fuji TV… A l’époque, j’ai rencontré beaucoup de ce qu’on appelle des “TV talents”  dont j’ai oublié le nom mais qui passent régulièrement dans des émissions mais j’ai aussi croisé des acteurs comme Mizutani Yutaka, Masaharu Fukuyama, le groupe Arashi, le joueur de baseball Ichiro Suzuki et encore (excellente surprise!) Julie Dreyfus (alias Sofie Fatale dans Kill Bill) avec qui j’ai tourné une petite scène. Mon expérience d’acteur a duré un peu plus de deux ans. C’était amusant la plupart du temps, mais j’ai du me résigner à arrêter, faute de temps et de disponibilité. Peut-être vous souvenez-vous de la scène du film Lost in Translation, où Bill Murray est face à un producteur japonais lui faisant tout un long discours sur la façon de jouer son rôle et que l’assistante ne traduit que par “Regardez la caméra”… Et bien il arrive que ce soit EXACTEMENT comme çà.

536687_10151480405685635_978584214_n 478935_10151480444010635_694057367_o
Bien que ce ne soit pas un travail particulièrement fatiguant, il faut savoir prévoir de quoi s’occuper sur le tournage, et être souvent disponible et bien entendu, avoir un visa adéquat, c’est à dire non touriste, il vous faut au moins un statut de vacances travail ou étudiant.  Si jamais vous voulez vous inscrire dans une agence, je vous recommande Freewave et Lazaris, dont les sites sont disponibles en Anglais.

Si l’expérience vous tente, lancez vous !

Photos et texte : Julien Tirode

A propos Julien

Bonjour à vous ! Je m'appelle Julien et je vis au Japon depuis maintenant plus de six ans ! J'ai crée Bonjour Tokyo afin de faciliter les rencontres entre français et japonais au pays du soleil levant . Si vous venez visiter Tokyo et voulez vous faire des amis sur place, venez nous rejoindre !

Regardez aussi

Latte art cafe à Tokyo, trop mignon trop bon !

Alors que je regardais la télé japonaise, NHK si je ne m’abuse, je suis tombé …

4 commentaires

  1. Super article !
    J’ai toujours été passionné par la mode japonaise et j’ai toujours voulu être modèle pour des petites marques japonaises .
    Cependant, sans parler la langue, c’est juste beaucoup trop difficile pour l’être.
    J’ai défilé une fois pour des marques japonaises et c’était juste tellement … top !
    Très belle expérience !

    • Julien

      Pour faire une VRAIE carriere, alors oui, la maitrise du japonais est indispensable . Mais pour les boulots d’extra ou de modele, pas de souci ! 😉

  2. freiss

    Bonsoir julien J’ai 52 ans ben oui le temps a passé trop vite pour moi. Je me pose cette question : est-ce qu’une petite suissesse de taille japonaise pourrait faire rire à la tv ? Je pense qu’avec mon accent Suisse le public serait plier en deux ou pas ? Je ne prendrais pas l’exemple de la Marie-Thérèse née Porchet de Gland. Mais j’aime bien le style de Yan Lambiel pas le patineur l’imitateur du syndic de Lausanne et de l’ancien président de la Suisse le valaisan Couchepin à la retraite. Que penses-tu de mon idée ? Mais je ne connais pas les comiques japonais et je ne comprends pas ( encore ) les ivdéos sur youtube. Bientôt j’espère les cours sont difficiles. $trois grosses bises depuis la Suisse.

    • Julien

      Qui ne tente rien n’a rien, Pierrette 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *